Chaîne de "Kosinki" / Chris Marker

Sous le pseudonyme de Kosinki, Chris Marker propose, sur le site Youtube, des courts métrages ou "diaporamas", fruits de l'actualité.
Ces films sont visionnables gratuitement et librement.
A ces films s'ajoutent quelques autres qui ont plu à l'auteur de La Jetée.

Leila Attacks

2006 - France - 1' - DV - Couleur
A vrai dire, Chris Marker lui-même a décrit de long en large son court métrage Leila Attacks dans les Cahiers du cinéma, à travers un article intitulé "Passage de Leila", écrit à l'occasion de la sortie du film Charly d'Isild Le Besco, et dont nous reproduisons ici court extrait:

"Tout le monde a éprouvé ce phénomène: lorsqu'un regard est posé sur vous pendant un certains temps, vous le ressentez, physiquement. C'est ce qui m'est arrivé un jour pendant que je travaillais sur mes ordinateurs. Quelqu'un, quelque part, me fixait, et j'avais beau regarder autour de moi, pas le moindre humain en vue. "Humain?" Voilà l'erreur. Comme s'il n'existait pas d'autres regards. C'est en baissant les yeux que j'ai vu cette petite créature dressée sur ses pattes de derrière, toute faraude, et exprimant par le froncement répété de son nez un indiscutable intérêt pour mes modestes travaux. "Qu'est-ce que tu fais là, toi?" - et le temps de poser la question je me souvenais qu'en effet, la fille de ma voisine gardait en cage quatre petites rates. Personne n'a jamais su comment celle qui ne s'appelait pas encore Leila a fait pour s'échapper, mais elle était là."

Le court-métrage ne comporte ni commentaire ni dialogues (et pour cause), mais est agrémenté d'une musique tirée du théâtre asiatique.
On notera que le titrage du générique, composé de plusieurs "cartons", est animé suivant un modèle (ou logiciel) qui servira par la suite aux "photoramas" de Kosinki, sur Youtube.
Quant au titre, il est un clin d'oeil à Mars Attacks! (1996) de Tim Burton, lui-même se basant sur un jeu de cartes à collectionner de 1962.

Générique (générique du début; les guillemets correpsondent à un carton)
"Superdiferwizagrobis"
"Hyper flush"
"Megastavibluk"
"That's what the press ways about the latest piece by"
"Chris Marker, the best-known author of unknown movies"
"Introducing our new super-hero(ine)"
"Leila"
"Thrill!"
"Action!"
"Suspense..."
"And now:"
"Leila Attacks"
(fin)
"That's all, rats!"

Distribution: Films du Jeudi (seul) ou Tamasa (avec Charly  d'Isild Le Besco)

Commentaire / scénario: non édité [muet]

Bibliographie

Chris MARKER, "Passage de Leila", Cahiers du cinéma, n° 628 (novembre 2007), p. 62-63

haut

Guillaume Movie

2007 - France - 3'18'' - Couleur
Guillaume-en-Egypte c'est ici un court métrage, mais c'est au départ le nom d'un chat de Chris Marker, devenu entre temps son double, son autre moi, et qui tiendra une chronique sur le site Poptronics jusqu'en 2010.
C'est tout justement dans un numéro spécial de la revue Pop'lab de Poptronics du 31 octobre 2009, "Guillaume-en-Egypte au Brésil" que l'on peut prendre connaissance des origines et de la vie de Guillaume-en-Egypte.
​Les plus curieux cliqueront sur le lien et liront!

haut

Pictures at an Exhibition

2008 - France - 8'57'' - Couleur
Pictures at an Exhibition consiste en une visite virtuelle d'un musée imaginaire, dans lequel Chris Marker expose des chefs-d'oeuvres de l'art occidental qu'il a revisités avec humour, ironie ou transformés par simple jeu.
Ce rapport à l'image, aux dits chefs-d'oeuvres de l'art occidental, prend sa source dans un article "anonymement cosigné" avec Claude Roy et paru dans la revue L'Estampille  en octobre 1972, accompagné de 11 photographies:

"FAUT VOIR est le titre - laconique - d'un album que l'écrivain Claude Roy et le photographe Chris. Marker entreprennent périodiquement de réaliser dans le plus grand enthousiasme, quitte à s'en désintéresser complètement la semaine suivante. A les entendre, il s'agit d'une défense et illustration de l'"oeil égoïste": celui qui se constitue son propre musée au gré de ses promenades et de son bon plaisir, sereinement indifférent aux valeurs enseignées et aux modes, mais assez libre pour les accepter quand ça lui chante.
"Détruire les musées", dit Marker, "c'est encore accepter les catégories de l'adversaire: c'est privilégier par la haine ce qu'on vous propose de privilégier par le respect. En revanche, voir du même oeil, dans l'égalité et l'innocence d'avant le pêché originel de la culture établie, une vierge de Crivelli et un graffito sur un mur, sans faire expier à l'une ses origines et sans paternalisme pour l'autre ("moi, homme cultivé, je t'accorde ton visa pour la culture...") - ce peut être le chemin de la liberté..."
"Ainsi sont conviés à la même fête les oubliés des musées et les chefs-d'oeuvre de rencontre, l'or et le plomb, le Louvre et le bon Marché. Un oeil qui ne se prétend aucunement exemplaire (sinon dans la mesure où TOUTE vision est exemplaire) nous propose ici, dans l'égalité et l'innocence, l'Ucello et l'Ucella, la géométrie des parkings de Mexico, l'homme invisible des do-il-yourself kits et la statue maquillée à la craie par les gosses de Prague, la mutilée du Musée des Thermes et l'écorchée d'une vitrine d'Oslo, le pop'art de William Klein surmultiplié par les slogans de Mai, le détail du Bernin qui dénude un Rodin sous ses falbalas de chair, la géante de Baudelaire peinte au porte-voix sur le flanc d'une montagne cubaine, Antinoüs révélant son cousinage avec Alex de l'Orange Mécanique et l'oeil, l'oeil déchiré et tout-puissant, l'oeil égoïste et innocent, l'oeil égal, boulimique et culturellement amoral." (p. 39-46)

Le livre n'a finalement jamais vu le jour.
Quoiqu'il en soit, le court-métrage Pictures at an Exhibition  est un fragment du film L'Ouvroir (2008) qui ouvre les portes d'un monde virtuel de l'internet sur la plate-forme Second Life, dans lequel Chris Marker rend accessible une partie de son travail.
Et plus précisément, il est la poursuite logique des "XPLUGS" que l'on trouve dans le cédérom Immemory  (1997), réalisés à partir des premiers Apple.

haut

Metrotopia

2008 - France - 4'12 - Couleur
Dans le deuxième chapitre du Dépays (1982), Chris Marker relatait déjà le plaisir qu'il avait à prendre en photo les gens dans le métro et le train japonais.

"Contrairement à une légende tenace, les trains de Tokyo ne sont pas toujours bondés, on n'a pas toujours besoin des pousseurs en gants blancs qu'aucun film ne nous épargne. On peut passer des journées entières à naviguer de train en métro, de souterrain en aérien, sans être beaucoup plus bousculé qu'à Paris ou à New York (et plus courtoisement en tout cas, même si on ne se fait pas de cadeau pour ce qui est d'occuper les places assises), avec de grands passages à vide qui permettent de choisir stratégiquement son angle ou son vis-à-vis. Commence alors la chasse aux dormeurs. Ils te fascinent. Tu prends le train pour les voir, tu oublies tes rendez-vous, tu ignores les correspondances pour rester quelques minutes de plus devant le court-métrage absolu, le gros plan idéal d'un visage de dormeur ou de dormeuse. Leur sommeil libère une gamme d'expressions que la tenue sociale et le souci de l'apparence refrènent à l'état de veille, et tu peux lire sur ces visages endormis toute leur histoire, sourire et crispation, dodelinement et extase. Combien de scénario as-tu inventer ainsi - cette femme par exemple, entre Kobé et Osaka, dont pendant une heure tu as suivi toutes les saisons, les sautes rapides et confuses comme le balaiement d'un tableau d'aéroport où chaque nom de ville se brouille dans l'autre. Pendant une heure tu as guetté ses métamorphoses avec (presque) autant d'attention exigeante que la montée du plaisir sur un visage aimé. Ne cherchez pas, elle n'est pas entre ces pages. Il existe une centaine de photos d'elle, mais les publier, c'était la trahir."

En 2008, il propose Metrotopia, un "diaporama" de photographies qu'il a prises dans le métro parisien.
On les retrouve en 2009 dans la série de photographies Quelle heure est-elle?, conçue pour la Peter Blum Gallery de New York et exposées du 16 mai au 19 septembre 2009.
En noir et blanc, tout comme pour Metrotopia, ces photos prises à l'aide d'une caméra dissimulée deviendront en couleur, dans la toute dernière exposition Passengers (2011) également produite par la Peter Blum Gallery et qui reprend des photographies réalisées entre 2008 et 2010 dans le métro parisien, et retouchées par informatique.
Chris Marker et Peter Blum expliquent l'idée qui sous-tend ce projet en ces mots:

"Passengers captures the many private actions and gestures that take place daily in the public sphere. Mothers cradling their children, couples whispering intimately, women wistfully staring out the window or into the middle distance, engrossed in their own personal thoughts. In several of the shots, we see whole train cars filled with similarly disengaged people. Taken as a complete body of work, this series very clearly illustrates the various ways in which people create invisible walls and boundaries in order to cope with modern urban life. Chris Marker further to the photographs he takes, enhances, changes or colors his images on the computer, giving them often an eerie, almost otherworldly presence." (nous soulignons)

haut

The Morning After

2008 - France - 5'41'' - Couleur
The Morning After est un "diaporama" constitué de la "une" des journaux du monde entier à la suite de l'élection de Barack Obama, le 4 novembre 2008, instituant le premier président américain noir, avec 52,9% des voix.
Après les désastreuses 8 années de présidence Bush qui ont plombé l'économie américaine et entraîné un gigantesque déficit budgetaire, l'élection du démocrate Obama est prometteuse non seulement pour les Afro-Américains, mais aussi pour les plus démunis. En effet, entré en fonction le 20 janvier 2009, Obama parvient à promulguer le 30 mars 2010 une loi sur la protection des patients et des soins abordables, principal volet du système de protection sociale aux Etats-Unis, appelée depuis Obamacare.

haut

Tempo risoluto

2011 - France - 6'15'' - Couleur
Tempo risoluto est un "diaporama" d'images de presse illustrant le soulèvement égyptien qui a aboutit le 11 février 2011 à la démission du président Hosni Moubarak au pouvoir depuis 1981 et aujourd'hui en procès, à l'issue duquel il risque la peine de mort.
Les Nations Unis, l'Union européenne, la France, les Etats-Unis qui ont si longtemps soutenus Moubarak, ont salué la démission du président égyptien, non sans difficulté.
La "voix du peuple" ou la "démocratie" ont gagné, car malgré l'état d'urgence et la répression armée, les Egyptiens ont continué à manifester jusqu'à avoir gain de cause.
L'Egypte n'est pas la seule à se soulever depuis le début de l'année. Des soulèvements populaires interviennent dans plusieurs pays du Maghreb et du Moyen-Orient, de l'Algérie à la Tunisie, de l'Egypte à la Syrie, en passant par le Quatar et le Yémen, avec le même but: changement de régime et plus de démocratie. Bien que généralement non violentes, ces manifestations sont très violemment réprimées par les services de l'ordre, la police et l'armée.

haut

Royal Polka

2011 - France - 1'23'' - Couleur
Tout comme The Morning After, The Royal Polka consiste en un "diaporama" des "unes" des journaux et revues du monde entier relatant le mariage princier de Kate Middleton et du Prince William qui eut lieu le 30 juillet 2011 à Londres, devant 2'000 convives, et qui fut suivi par environ 2 milliards de téléspectateurs dans 74 pays.

haut

Overnight

2011 - France - 2'42'' - Couleur
Overnight  est un diaporama de photographies tirées du quotidien britanique The Times du 10 août 2011, montées en une superposition avant-après. Kosinki précise sur Youtue: "London snapshots, before and after the riots".
En effet, les photographies représentent des devantures de magasins ou de restaurants, et des façades d'immeubles prises avant et après les violentes émeutes qui eurent lieu dans le quartier pauvre du nord de Londres, Tottenham, dans la nuit du 6 au 7 août 2011. Le journal français Le Monde  relate les faits en ces termes:

"Les troubles ont éclaté dans la foulée d'une manifestation organisée samedi soir pour réclamer "justice" après la mort d'un homme de 29 ans, Mark Duggan, tué jeudi par la police à Tottenham. Les émeutiers ont incendié plusieurs véhicules et un bus à impériale, dont il ne restait quelques heures après que les carcasses. Plusieurs bâtiments ont totalement été ravagés par les flammes, et les pompiers s'activaient encore dimanche en fin de journée pour venir complètement à bout des incendies. Les affrontements ont cessé au petit matin seulement. (...) Tottenham compte un grand nombre de minorités ethniques et certains secteurs affichent des taux de chômage parmi les plus élevés de Londres. Le quartier avait déjà été le théâtre de très violentes émeutes en 1985, après une descente de police chez des particuliers, qui s'étaient soldées par le décès d'une femme de 49 ans à la santé fragile. Lors des affrontements qui avaient suivi, un policier avait été tué à coups de machette."

haut

Imagine

2011 - France - 0'31'' - Couleur
Imagine, un film sur les traces de l'affaire DSK! "An historical if "
En effet, tout semblait aller pour le mieux pour Dominique Strauss-Kahn, directeur du Fonds monétaire international depuis 2007 et papable favori aux élections présidentielles françaises de 2012. Or, le 14 mai 2011, il est soupçonné d'agression sexuelle envers Nafissatou Diallo, une femme de chambre du Sofitel de Manathan, à New York, et est arrêté à l'aéroport. Inculpé le 19 mai, après un bref séjour en prison, il est placé en résidence surveillée. Il doit quitter son poste au FMI et ses chances de devenir président de la France s'écroule, d'autant plus que ce n'est pas le premier scandale sexuel du politicien. Le 1er juillet, à la suite d'une audience, il est cependant libéré sur parole en raison des "doutes sur la crédibilité de la plaignante" qui a menti à plusieurs reprises, notamment dans ses déclarations à la police et au grand jury. Finalement, le 23 août, le juge Michael J. Obus décide d'abandonner les poursuites pénales, suivant l'avis du procureur Cyrus Vance.
Reste à savoir qui a dit la vérité lorsque l'on sait qu'il y a bien eu "relation sexuelle précipitée" entre l'accusé et l'accusatrice.

haut

Kino

2011 - France - 1'45'' - Couleur
Kino n'est rien d'autre qu'une brève histoire du cinéma... critique et pleine d'humour anti...
Ce court métrage fait partie des réalisations de la Viennale 2012 et a été, dans ce cadre, présenté au Festival de Locarno la même année.
Il a été intégré dans le coffret Viennale 2012  en 2013.

Bibliographie

haut

iDead

2011 - France - 2'27'' - Couleur
iDead dévoile les "unes" des journaux du monde entier à la suite de la mort de Steve Jobs, survenue le 5 octobre 2011 à la suite d'un cancer du pancréas.
Co-fondateur d'Apple en 1976, Steve Jobs a révolutionné le monde du multimédia et plus encore la vie quotidienne avec les lancements de l'iMac en 1998, de l'iPod et d'iTunes en 2001, de l'iPhone en 2007 et de l'iPad en 2010. Son esprit visionnaire était contrebalancé par une personnalité agressive et exigeante, le magazine Forbes écrivant même qu'il était considéré "comme le plus grand égotiste de la Silicon Valley".
Quoiqu'il en soit, Marker lui voua un culte dès l'apparition des Apple II et du logiciel Hyperstudio. 

haut

l'ouvroir chris marker seconde life youtube kosinki

KINO

l'ouvroir chris marker seconde life youtube kosinki
DVD (2013) - Autriche